Emeraude Tri Race 2014 – Bilan

Le week-end dernier avait lieu l’Emeraude Tri Race (1.9/90/21 sur le papier, 2.5/88/20 dans les faits), ce qui était pour moi l’occasion de découvrir la Bretagne lors d’un week-end et de terminer ma première « vraie » année de triathlon avec un second half ironman.

Ayant choisi de ne pas faire de plan spécifique pour cette épreuve, je me suis entraîné principalement à l’envie et au plaisir. J’avais bien aimé mon plan pour Aix, cependant je ne me voyais pas le faire deux fois de suite, qui plus est pendant mes vacances en août. C’est quand même assez exigeant de suivre un plan, mais c’est un point que j’aborderai en conclusion de ce compte-rendu 😉

L’objectif principal était bien entendu de prendre du plaisir et de passer sous les 6h.

Nous arrivons le samedi midi sur place, après 4h30 de route. Une petite promenade sur la plage, puis on file au resto et à l’hotel. L’après-midi sera dédiée au retrait des dossards et à la relaxation dans la piscine de l’hotel qui propose un « parcours marin » (trois jets d’eau et un jacuzzi lol). On fait quelques courses pour le petit dej du lendemain matin, on prépare les sacs et on part dîner à Dinard, charmant petit village Breton. C’est l’heure de faire dodo, demain il y a triathlon et réveil à 5h45.

Petit dej, puis on file au parc à vélos. Déjà pas mal de monde, on est 500 sur l’épreuve et il n’y a pas de départ par vagues. Le speaker nous briefe sur la plage, un roux en kilt joue de la cornemuse et un zodiac au loin nous montre le parcours de natation qui sera composé de deux boucles avec une sortie à l’australienne. Ca me parait bien long pour faire 1 900m mais qu’importe. Il fait beau, il n’y a pas énormément de houle et l’eau est bonne, surtout en combi.

Je mets directement une vidéo qui résume ce triathlon en 6 minutes pour vous donner envie de lire la suite 😀

Puis une autre, un peu plus longue 😉

Et j’enchaîne avec ce lien, qui une fois n’est pas coutume vous montrera la natation de l’intérieur 😉

//Natation

C’est parti pour la natation qui commence par 100m de sprint sur la plage. Bon moi je trottine car je n’ai pas envie d’arriver essouflé dans l’eau et je suis confiant sur mon niveau de natation. Le problème c’est qu’en ne sprintant pas, on gagne automatiquement un ticket gratuit pour 10min dans la machine à laver 😀 Ca bastonne un peu mais rien de méchant, les zoggs predator sont vraiment top et absorbent bien les coups 😀 Des coups j’en prends quelques uns et j’en donne aussi un peu pour avancer (pour les néophytes rassurez-vous, je ne balance pas de patates sur mes concurrents mais je les pousse juste un peu pour pouvoir passer, c’est tout un art). C’est vraiment un réel plaisir de nager dans cette mer à bonne température, claire et avec peu de houle, les sensations valent vraiment le coup. Nager en mer, sport de bonhomme je vous le dis 😀

Bon je déroule, mais je sens que je n’ai pas une énorme puissance dans les bras, je dois être en dessous de 2’/100m mais guère beaucoup moins. Finalement je termine la natation en 49′ pour… 2 569m (1’54/100m). Ni bon ni mauvais, je suis dans le milieu du pack, mais je sens que ces quelques minutes supplémentaires dues à l’allongement de la distance vont déjà impacter le sub 6h que je vise. Au début je pensais avoir zigzagué à gogo mais finalement tous les autres ont également entre 2 350m et 2 700m sur leur montre donc il y a beaucoup plus que la distance annoncée. Qu’importe, je file vers T1 (3’59) et je grimpe sur le vélo.

 //Vélo

C’est parti pour le vélo, qui est composé de 3 boucles de 30km dans l’arrière-pays. Le parcours est très roulant dans l’ensemble, même s’il y a pas mal de relances à faire. Je me mets sur mes prolongateurs dès que possible et je donne tout ce que j’ai (enfin quasiment tout, pour ne pas arriver fané sur la course à pied quand même). Pas grand chose à signaler, ça ne drafte pas trop pour une fois et il n’y a pas énormément de vent mis à part dans les 30 derniers kilomètres. Dans les 10 derniers kilomètres, j’ai mal en bas du dos, mais c’est principalement dû à la position CLM: je ne m’entraîne pas assez longtemps dans cette position. Rien de bien méchant, j’en termine avec ces 87,7km  (1037 D+) et je pose le vélo en 2h51 (30.6km/h de moyenne). Je suis content de cette partie vélo pour une fois… j’ai encore des progrès à faire dans la discipline, mais je suis arrivé à maintenir une moyenne correcte sans être trop fatigué. Bon par contre j’ai mangé n’importe comment et trop sur le vélo, ce qui va se payer cash sur la partie qui suit la T2 (3’09).

 //Course à pied

Ah ma partie préférée ! Non je déconne, je déteste la course à pied. Enfin si, j’aime bien la discipline à l’entraînement, en compétition cap « pure » (10k/semi/marathon), en sortie longue hivernale seul ou accompagné… mais sur un tri, je déteste cette partie. Je fixe ma montre et je vois les kilomètres s’incrémenter.. très lentement. Même si physiquement je ne suis pas au plus mal et que le moral est au beau fixe (surtout qu’à ce moment là le sub 6h est encore possible, grâce à mon vélo), je sens que les choses vont vite se gâter: le parcours n’est vraiment pas plat du tout, il commence à faire chaud et vu que j’ai trop mangé sur le vélo bah je ne peux plus rien prendre sur la course à pied… un long chemin de croix commence à une allure grotesque. Alors ok, je ne suis pas à mon poids optimal et j’ai un peu laché la course à pied au profit du vélo cet été mais quand même… j’arrive quand même à boire mais j’ai la nausée, je me suis même arrêté entre deux voitures car je croyais que j’allais vomir.. bref. Heureusement une bonne partie du parcours en bord de mer est magnifique: la mer, les vagues, les rochers… le littoral Breton est magnifique et m’aide à faire passer ces 20km plus vite, tout comme les checks avec Romain et Alex quand on se croise pendant ces trois boucles. J’en termine péniblement en 2h16 ( 🙁 ) pour finir ce half en 6H06’27, ce qui représente 7′ de mieux qu’à Aix sur la distance 70.3, mais sur un parcours plus « roulant ».

//Conclusion

Ce half, bien que non labélisé (WTC ou Challenge), n’a rien à envier à ses concurrents deux fois plus chers: un parcours superbe, des ravitaillements de qualité (surtout celui de la fin avec saucisses de toulouse, bière et crèpes, entre autres), des sacs de transition, des bénévoles qui vous chouchoutent tout le long du parcours et qui rangent même le vélo à T2.. Ce n’est que la deuxième édition mais si je peux le refaire l’an prochain, ce sera avec plaisir. Comme Deauville, ces « petites » organisations ont tout pour plaire, avec un cadre magnifique et le charme d’une natation en mer.

Quant à moi je suis déçu de ma performance car je voulais faire un sub 6H, mais en même temps j’ai choisi de faire un entraînement à l’envie, ce qui m’a forcément éloigné de la CAP 😀 Alors ok, s’il y avait eu la distance en natation et si j’avais mangé correctement sur le vélo peut être que.. mais avec des si.. bref, une autre fois. En tout cas cela confirme que je suis quelqu’un qui préfère suivre un plan concocté en fonction de mon profil et de mon objectif plutôt que d’y aller en freestyle en appliquant des principes d’entraînement généralistes.

Ma saison de triathlon est désormais terminée et elle m’a vraiment plu ! Il y a beaucoup d’améliorations possibles en ce qui me concerne et je me penche désormais sur ma fin d’année (principalement du trail) et 2015 ! Merci d’avoir lu mon CR et à bientôt 😉

  • Natation: 49′
  • T1: 3’59
  • Vélo: 2H51
  • T2: 3’09
  • Course à pied: 2H16
  • Temps total: 6H06’27

7 Comments Emeraude Tri Race 2014 – Bilan

  1. Petit sportif

    Salut, je decouvre ton blog, c’est assez marrant car je m y retrouve bien :
    Premiere annee
    2e half
    Meme temps en velo
    Quasi meme temps final
    Meme type d entrainement l ete (freestyle sans trop de cap :-))

    Tres interessant ton blog !

  2. HiHu

    Heureux que cela te plaise 🙂

    Tu as prévu quoi pour la fin de l’année et l’an prochain ?

    En tout cas l’emeraude tri race j’y reviendrai ! vraiment sympa 😀

  3. Amateur

    HiHu je trouve ton blog super bien fait. Bravo de consacrer autant de temps pour faire partager ton expérience aux autres. Chapeau. Je vais me servir de ton plan pour préparer mon 1er half à Majorque en mai 2015; après quelques CD dont Deauville en 2013 et 2014, 15 ans de rugby, il est temps de passer aux choses sérieuses… :-). Merci encore!

  4. HiHu

    Merci à toi et bonne chance pour Majorque il a l’air super celui là mais il y fait trop chaud pour moi 😉

  5. Le Fab

    Super ton blog: tes comptes rendu sont Top ! Tu confirme mon envie de faire un half en septembre l’année Prochaine , j’avais coché l’Emeraud tri Race et bien je pense que ce sera celui là . Et merci pour ton plan d’entrainement je compte bien m’en inspiré ! continue à nous faire partager tes expériences 😉

  6. HiHu

    Merci à toi 🙂

    Je n’ai pas encore abordé le sujet du calendrier 2015, mais l’emeraude tri race sera dans la balance !

  7. marchal eric

    Bonjour, je trouve votre plan pour aix tres bien,pouvez vous m’envoyer le tableau excel.
    Amitié.

Laisser un commentaire