Ballade à travers Portal 2

Je viens de terminer le mode solo de Portal 2 et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’avère être un sérieux concurrent pour l’award du meilleur jeu 2011 !

— SPOILERS DANS LA SUITE —

Je ne vais pas faire un test en long et en large du jeu, car beaucoup d’autres l’ont déjà fait [ Gameblog: 10/10 – IGN: 9,5/10 – Gamespot: 9/10], mais j’ai adoré cette suite, et ce pour plusieurs raisons: les nouveaux mécanismes de gameplay, l’humour noir de GLaDOS, la continuité du premier épisode tout en innovant sans détériorer la franchise et surtout, l’histoire, l’univers, le moteur source qui n’a rien perdu, et les petits clins d’oeil dédiés au joueur. Visiter les anciens locaux d’Aperture était vraiment super sympa également, surtout en voyant les trois tranches historiques et les changements opérés par le maître des lieux, Cave Johnson. Donc au lieu de faire un test classique, j’ai pris pas mal de screenshots que je trouvais sympas tout le long du mode solo. Je n’ai pas encore testé le coop, mais Portal 2 est déjà une réussite en ce qui me concerne ! Bon visionnage..

 

Medal of Honor (2010) – Test rapide

J’ai connu la série des Medal of Honor dès  son lancement, en 1999. A l’époque, c’était un des tout premiers FPS à proposer une immersion dans la seconde guerre mondiale et le jeu était de très bonne facture. Les années ont passé, la série des Call of Duty est arrivée et a peu à peu remplacé celle des Medal of Honor qui a disparu. Disparu, sur PC en tout cas, car de nombreuses versions foireuses sont sorties sur consoles (dont une version sur game boy advance LAULE).

2010, c’est la rentrée et Medal of Honor revient sur PC. Est-ce que le phœnix va renaître de ses cendres à grands coups de M60, de « America fuck yeah ! » et de « incarnez les forces spéciales tier 1 only roxors commandos black ops ultra marines » ?

Dans cette version 2010, on dégage la seconde guerre mondiale et on se met au goût du jour: ici point d’allemands en costumes gris lançant des « granate » depuis leur bunkers sur les plages de normandie un matin de juin 1944. L’action se passe en Afghanistan de nos jours et on incarne de vrais baddass barbus équipés des dernières avancées technologiques, de casquettes à l’envers et de lunettes de soleil par dessus les thermo-optics. Sur le fond, Medal of Honor propose le même modèle que la série des Call of Duty: Modern Warfare, mais on ne peut pas vraiment en vouloir à l’équipe de développement vu qu’à l’époque, Call of Duty proposait la même chose que Medal of Honor, le précurseur des FPS WW2 à base de barges de débarquement, de tranchées et de panzers. Bref.

J’ai donc joué au solo de ce nouveau Medal of Honor. Je l’ai plié en 4H en difficulté maximale et j’ai eu l’impression de faire du tir au pigeon du début jusqu’à la fin. J’ai bien aimé l’histoire, les cinématiques sont sympas, il y a une atmosphère (contrairement au solo de Bad Company 2 par exemple), des scènes vraiment prenantes en terme d’action, des armes sympas, les graphismes sont corrects… Mais bon, on avance tout droit, le jeu n’est pas vraiment nerveux et les ennemis sont d’une stupidité affligeante.

Là où Modern Warfare excelle à présent dans le domaine des FPS pop corn où tout est maitrisé (qu’on aime ou non le style, il faut avouer que le solo est de bonne facture et qu’on prend quand même du plaisir), ce nouveau Medal of Honor se banane en grande partie et c’est dommage j’ai envie de dire car il y avait mieux à faire que de proposer un clone mou des autres FPS du moment, surtout avec une licence comme ça. Il y a cependant des niveaux qui m’ont plu, mais mon impression générale reste mitigée. 50 euros là dedans, merci mais non merci (kikoo hadopi).

Je n’ai pas vraiment envie de tester le multi sachant que je suis déjà à bloc sur Bad Company 2 et qu’il n’y aura plus grand monde sur le multi de MoH dans quelques mois à mon humble avis.

Si je devais mettre une note je mettrais 5/10 car le jeu n’est quand même pas dégueu et que certaines scènes/niveaux étaient assez trippants. Mais c’est trop court, calqué (en moins bien) sur la concurrence et pas assez nerveux à mon goût.

Next !

New-York City

Au mois d’Août, j’ai passé quelques jours à NYC. Au programme, visite de la ville, burgers, comédie musicale, shopping et j’en passe. De très bonnes vacances et de très bons souvenirs !

J’en ai profité pour mettre quelques photos sur mon compte Flickr 🙂